Télédiffusion numérique en Algérie : TNT : un taux de couverture de 95% à fin 2014

n Par Algérie presse service
Le taux de couverture par le réseau de diffusion de la télévision numérique terrestre (TNT) sera de « l’ordre de 95% d’ici à fin 2014 », avait indiqué, le jeudi 7 janvier à partir de Sétif, le directeur général de Télédiffusion d’Algérie (TDA), Abdelmalek Houyou. Les 5% restants devront être couverts par l’utilisation du satellite, a-t-il ajouté, faisant état de l’acquisition d’équipements de TNT pour 93 sites. Le projet de télévision numérique terrestre, déjà opérationnel depuis 2010 au niveau de 7 sites de diffusion situés dans la région Nord du pays, a nécessité la mobilisation de plus de 4 milliards de dinars, a souligné M. Houyou, signalant la mise en service de 9 émetteurs « à la fin de l’année 2011 ». S’exprimant en marge d’une journée sur la télédiffusion numérique et l’industrie, ouverte en présence des ministres de la Communication et de la Poste et des TIC à l’Institut de formation professionnelle de Sétif, le directeur général de TDA a ajouté que la réception de la TNT nécessitera l’acquisition d’un décodeur qui « ne devrait pas revenir cher à l’utilisateur ».
La mise en application de la technique de numérisation de la télévision devra apporter un « nouveau souffle » au contenu des programmes télévisés qui seront appelés à s’adapter aux exigences de l’ère du numérique, a-t-il estimé. L’organisation de ce genre de rencontre a aussi pour but de sensibiliser les responsables de l’Etablissement public de télévision quant à la nécessaire diversification des programmes proposés, qui doivent être à la hauteur des investissements consentis par l’Etat, a encore affirmé M. Houyou.
Le choix des normes pour la concrétisation de ce projet numérique par rapport au prix que devra verser l’utilisateur a été longuement débattu par les participants à cette rencontre, à laquelle ont également pris part les DG de l’ENTV et de l’ENRS, des représentants de diverses firmes industrielles ainsi que des universitaires.
Quant aux risques de piratage informatique pouvant affecter la mise en œuvre de la technologie de la TNT, ils ont été écartés par les responsables de l’ENTV qui ont assuré que des « garde-fous hautement sécurisés » ont été prévus pour parer à tout acte de ce genre. D’autre part, la mise en place d’une radio numérique terrestre est tributaire d’une « extinction pure et simple de la télévision analogique », a affirmé M. Houyou, précisant que « d’ici à fin janvier 2011 », 25 stations utiliseront le système radio numérique.?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *