Une convention de partenariat a été signée dans ce sens : Mise à profit des TIC dans la prospective et les statistiques


Moussa Benhamadi, ministre des PTIC

Dans une approche d’intégration et dans une vision globale, le ministère de la Poste et Technologies de l’information et de a communication, à sa tête le ministre Moussa Benhamadi, poursuit dans sa politique engagée d’être le fédérateur de tout un écosystème pour aller vers l’administration électronique.
Ce faisant, c’était au tour du ministère de la Prospective et des Statistiques de recevoir, la semaine dernière, cet « appui précieux », matérialisé par la signature d’une convention qui définit le cadre de partenariat approprié et les modalités de sa mise en œuvre. En fait, les deux ministères peuvent reposer l’un sur l’autre afin de faciliter leurs missions chacun. Les deux parties ont convenu de soutenir les actions de modernisation et de mise en place des réseaux et des systèmes d’information pour le compte du ministère chapeauté par M. Temmar. Il est également question d’élaborer des programmes de formation adaptés aux besoins de son département et, si nécessaire, d’organiser des rencontres scientifiques et techniques autour de thèmes concernant l’usage des TIC et leur interaction avec le volet de la prospective et des statistiques.
La mise en œuvre de cette convention verra la constitution d’un comité de pilotage composé de représentants des deux ministères. Il sera chargé d’élaborer un programme d’actions annuel et surtout de veiller à son application.
Dans une première étape aussi, des opérations ont été identifiées et devront être menées en priorité; un centre de données sera installé pour le compte du ministère de la Prospective et des Statistiques; la mise en place d’une messagerie propre est au menu des opérations aussi ainsi qu’un audit du réseau local du ministère. Immédiatement après il s’agira de mettre en place un réseau Intranet sécurisé interconnectant le siège du ministère à l’ensemble des institutions dont il a la responsabilité directe.
Enfin, selon la demande et les besoins exprimés par le ministère de la Prospective, lui seront fournis des outils et des applicatifs pour sa gestion administrative, un tableau de bord, etc. En dernier ressort, le ministère disposera de l’expertise de celui des PTIC pour la mise en place et le développement d’un site Web.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *