Sicom 2011 : Les TIC en effervescence


Ouverture officiel du Sicom

Le Sicom ouvre enfin ses portes à ses deux invités de marque que sont le ministre de la Poste et des TIC, et le ministre de la Communication, M. Nacer Mehal. Accompagné chacun de leurs délégations respectives; les deux ministres ont essaimé les stands d’exposition récoltant information, explications et à l’écoute de l’industrie des TIC en Algérie. Entre exposants étrangers spécialistes de la sécurité informatique et d’importantes entreprises algériennes de fabrication de PC, entre autres, les stands d’exposition ont beaucoup gagné en qualité.
Comme annoncé précédemment, ce mois d’avril est particulièrement riche en événements liés aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, à leur tête le Sicom. En effet ; la 20e édition du Salon international de l’information, de la bureautique et de la communication se tient actuellement au niveau de la Safex, aux Pins Maritimes, à Alger, et ce jusqu’au 23 avril prochain.
Pour cette année ; le salon a gagné plus de 50% de surface d’exposition supplémentaire de même qu’en nombre d’exposants par rapport à l’édition de l’année dernière. D’ailleurs, le jour de l’ouverture, très tôt avant la double inauguration du salon par les ministres de la Poste et des TIC et de la Communication, les plus « retardataires » d’entre eux continuaient encore à monter leur stand dans l’urgence pour être prêts à l’ouverture. Initialement annoncée à 120 exposants; ce sont finalement un peu plus de 138 entreprises qui ont répondu à l’« appel » du Sicom, parmi lesquelles celles qui ont fini par arracher leur billet d’entrée au dernier moment ! C’est dire l’importance qu’accordent les entreprises du domaine IT, de toute taille, à cet événement dans lequel elles espèrent plus de visibilité et le plus de contacts possible tant avec le grand public qu’avec des professionnels.
A vrai dire, pour les entreprises exposantes, qu’elles soient issues de la distribution d’équipements et de matériels informatiques, de bureautique, de développement de services ou de solutions technologiques, le Sicom peut représenter aussi bien un tremplin pour enrichir et développer son « business » qu’un test « grandeur nature » qui leur donnera les impressions réelles du public quant à leur savoir-faire ou du moins le savoir qu’elles apportent et qu’elles exposent.
L’autre intérêt du Sicom est d’offrir aux entreprises algériennes une opportunité de se faire connaître dans un environnement concurrentiel difficile. Encore une fois, soit auprès du public que ces entreprises visent, soit auprès d’autres entreprises dont le premier contact pourrait aboutir à un partenariat. Le Sicom a à ce propos consacré deux bâtiments d’exposition, l’un dédié aux professionnels et l’autre au grand public. Evidemment, les entreprises qui ont les moyens ont pu exposer dans les deux sections. Un troisième bâtiment abrite l’« expo-vente »; auxquels se mêlent équipements informatiques et instruments de bureautique.
En chiffres, le Sicom, ce sont trois pavillons d’exposition pour un total de plus de 8 000 mètres carrés; 78 exposants dans le domaine de l’informatique grand public et professionnelle, 12 participants dans le segment de la bureautique et enfin 16 entreprises dans la communication, graphique en grande partie, et les télécommunications. Deux nouveautés sont venues ponctuer le Sicom, l’espace « jeux » et l’autre « pour l’emploi ».
Le Sicom ouvre enfin ses portes à ses deux invités de marque que sont le ministre de la Poste et des TIC, et le ministre de la Communication, M. Nacer Mehal. Accompagné chacun de leurs délégations respectives; les deux ministres ont essaimé les stands d’exposition récoltant information, explications et à l’écoute de l’industrie des TIC en Algérie. Entre exposants étrangers spécialistes de la sécurité informatique et d’importantes entreprises algériennes de fabrication de PC, entre autres, les stands d’exposition ont beaucoup gagné en qualité.
Tour de piste
Opérateurs télécoms, équipementiers en informatique, fabricants, prestataires de services, en bureautique… tout le microcosme des IT en Algérie a été représenté lors de ce Sicom qui voit défiler marques, technologies, solutions… Les visiteurs du salon, surtout le grand public, constitué majoritairement de jeunes, pourront se faire « douce violence » devant l’étalage de design, de puissance et d’innovation de grandes marques du domaine mais pas seulement… Si les fabricants mondiaux les plus connus ont été représentés à travers leurs distributeurs en Algérie, les marques algériennes, elles, n’avaient nullement à « rougir » de leurs performances et de leurs produits exposés lors de ce salon. Une ambiance faite d’images et de sons autour de stands qui rivalisaient d’ingéniosité et de design. Tout a été fait pour plaire, attirer et faire « durer » le plus possible les visites dans les stands.
Alfatron : du « mini »au « mastodonte »
Comme à son accoutumée, le fabricant et concepteur de PC et de servers Alfatron n’a pas manqué ce rendez-vous. L’entreprise, très active dans l’industrie des TIC, affiche une gamme diversifiée d’ordinateurs de bureau, de Laptop et de Netbook qui, point commun, embarquent tous les dernières technologies en matière de processeurs, signés Intel, de stockage, de connectique et autres périphériques de lecture. Des machines dont les configurations adressent tous les profils d’utilisateurs, du grand public au professionnel avec une attention… aux plus jeunes ! Une petite machine bien solide aux assauts des plus « casseurs » des enfants. En fait, ce mini-ordinateur date de plus de deux années ; initialement lancé pour accompagner l’apprentissage des plus jeunes aux nouvelles technologies et leur familiarisation première avec le monde de l’ordinateur. L’éducation nationale dans son premier palier est le circuit de vente idéal pour cet ordinateur mais pas seulement, les parents aussi ne vont pas manquer d’afficher leur intérêt à ce mini-ordinateur qui renferme un système d’exploitation qui intègre le b.a.-ba de l’informatique, un navigateur Web et plein d’outils destinés à faciliter la première expérience de l’enfant avec un ordinateur tout en l’amusant. Mais une fois à l’âge adulte, ce sont d’autres machines qui l’attendent estampillés Alfatron ; spécialement dans le segment informatique nomade. En effet, la future génération d’ordinateurs portables, La « série M », entrera incessamment en production et ses caractéristiques tiennent la dragée haute à d’autres ordinateurs de même gabarit issus de marques de renom. Sur e stand d’Alfatron, « trônait » le « M3300 », un laptop qui embarque un Intel i5 de seconde génération cadencé à 2,50 Ghz ou 3,30 Ghz selon la version, 4 Go de mémoire vive en sortie d’usine, un disque dur à 500 Go, Blutooth dans version 3.0, etc. Une « bête de course » comme aiment à le présenter les responsables du stand d’Alfatron au Sicom et dont le prix ne dépasse pas les 50 000 DA. Cette configuration se voit gonfler et doter d’un lecteur Blueray et d’une carte graphique jusqu’à 2 Go, entre autres, dans la catégorie « M3400». Alfatron est également très présente dans le segment des serveurs pour entreprises qui compte déjà de grandes références à son actif.
Pour en revenir au circuit de revente de l’entreprise, celui-ci repose sur un réseau national constitué de points de vente qui sont également le relais en cas de problèmes techniques ou de dysfonctionnement et pour lesquels Alfatron va jusqu’à remplacer toute machine défectueuse dans l’attente de sa remise en l’état. Une stratégie qui apporte sa « plus-value » par rapport à la concurrence dont le service après-vente est très souvent le point faible.
« AIO » ou l’« audace » technologique
Le Sicom a bien servi de « tremplin » à l’innovation. Et c’est le cas de Condor Informatique, qui a profité de l’occasion pour étaler son savoir-faire technologique aux visiteurs, avec en prime une vidéo de l’usine dans laquelle sont fabriquées localement ses machines ; entre autres les ordinateurs et les servers. Et en parlant d’ordinateur, celui qui risque bel et bien d’accaparer l’attention, c’est le « A.I.O », un ordinateur « tout-en-un » qui se résume à la taille d’un écran d’ordinateur de 18 pouces. Gain énorme d’espace, disparition des câblages, le tout sans perdre en performances. Effectivement, le « AIO » renferme dans sa « dalle » un Dual Core ou un Core 2 Duo, un disque dur de 320 ou 500 Go, selon les versions, toute la connectique et les lecteurs nécessaires ainsi qu’une webcam et un lecteur de cartes « 6 en 1 » avec un prix de départ qui devrait débuter à 40 000 DA. Un concentré de performances rassemblé dans un seul module. Cet ordinateur de bureau entrera en production dans un mois et une version « tactile » est déjà en réflexion. Au-delà de ses ordinateurs, de ses netbook ou encore les laptops, Condor Informatique a fait le choix de l’« audace » avec en perspective une stratégie qui tendra vers des machines de plus en plus personnalisées et personnalisables.
Tablettes et tactile pour faire tourner les têtes
L’autre grand habitué du Sicom est Samsung ; présent à travers tous les segments produits : appareils photo, écrans, téléphones, tablettes… Présent en nombre et en force afin de présenter la gamme complète de ses produits. En revanche, les visiteurs auront noté la présence de la gamme Apple un peu partout dans le salon, lui aussi représenté à travers ses distributeurs qui ont placé bien en vue les ordinateurs de la marque à la Pomme; dont le design accrocheur aura suffi de lui-même à attirer les foules.
Les télécoms bien en vue
Bien en vue et sur les deux parties consacrées aux professionnels et au grand public, tous les opérateurs télécoms étaient, eux aussi, au rendez-vous. Si Djezzy, avec son armada de conseillers et de commerciaux mobilisés pour la circonstance, en a profité pour remettre sur le devant ses offres BlackBerry, Mobilis est revenu sur sa dernière solution de consultation par SMS du compte CCP. Enfin, Nedjma, pour qui c’est la troisième participation, est présent à ce salon où seront proposés à la vente les différents produits et solutions Nedjma destinés aux particuliers et aux professionnels. Algérie Telecom, pour sa part, a marqué sa présence à travers ses différentes filiales ; en mettant à disposition de tout le salon une connexion WiFi.
Conférences, animation et ateliers au menu
Durant tout le salon, des animations, ateliers et des conférences thématiques ponctueront tout au long de son déroulement les journées des visiteurs. Ateliers Microsoft, d’autres sur la sécurité informatique, télévision numérique terrestre, les TIC et leurs perspectives… sont au menu chaque jour. Tout un programme d’animations dont les organisateurs attendent qu’il suscite les débats qu’il faut sur divers sujets d’importance particulière. Plus ludique, tout un espace a été dédié à la détente vidéoludique à travers des jeux vidéo, en réseau ou en local, pour le plus grand bien de tous ! En tout cas, le Sicom ambitionne d’être plus qu’un espace d’exposition, en devenant aussi un lieu de rencontres sociales et de débats sur des questions d’intérêt de tous les profils visiteurs du salon ; professionnels, décideurs institutionnels, étudiants, collégiens et évidemment la société civile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *