Les ambitions d’Ingenico aux Etats-Unis stoppées par la justice

La conquête du marché américain des terminaux de paiement ne passera pas par Hypercom pour Ingenico. La justice américaine stoppe la transaction qui devait mener le français à 25 % des parts du marché local. L’entreprise française de terminaux de paiement pourraient voire ses ambitions américaines remises à plat suite à une initiative du ministère de la Justice locale, le DoJ (Department of Justice). Les autorités viennent en effet d’engager une action judiciaire pour stopper le rachat d’Hypercom par son compatriote Verifone. Cette décision, plutôt rare, vise à prévenir le risque de duopole des terminaux de paiement sur le sol américain. En effet, à travers l’opération de rachat, le marché aurait été partagé entre Verifone et Ingenico. Ce dernier devait en effet s’emparer des activités solutions de paiement électronique d’Hypercom, ce qui lui aurait permis d’accélérer le développement de ses activités aux Etats-Unis où l’entreprise française réalise 7% de son chiffre d’affaires. Paradoxalement, Verifone acceptait de céder cette activité à son concurrent pour contenter les autorités de la concurrence. Pas celles de la Justice, visiblement. Faut-il également y voir une réponse au refus de l’OPA de l’américain Danaher sur Ingenico par l’Etat français fin 2010 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *