Energie électrique Sonelgaz – université de Chlef : un accord pour la conception d’un compteur intelligent

M. Bouterfa a insisté sur le rôle des pouvoirs publics dans le financement de ces projets, avançant le chiffre de 250 millions DA qui représente le budget alloué par le groupe pour le développement et la recherche
L’implication de l’université dans  le monde de l’industrie serait certainement bien plus qu’utile. Cette question a été matérialisée à travers la signature d’une convention, au siège de l’Ecole de formation de Ben Aknoun, entre le Centre de recherche et de développement Electricité et gaz (CREDEG), filiale du groupe Sonelgaz, et l’université Hassiba-Benbouali de Chlef (UMBB). Deuxième après celle signée en 2010 avec l’université de Boumerdès, cette  convention cadre  porte sur la conception d’un compteur  de  gaz intelligent. « Cette convention nous permettra d’apprécier les besoins en matière d’études relatives aux métiers des filiales de Sonelgaz », a déclaré dans son allocution M. Nourdine Bouterfa, président-directeur général de Sonelgaz.Venant en complément au système de comptage électrique qui est en cours de réalisation, cette  convention a pour but d’assurer une relation de travail entre les filiales du groupe Sonelagz et le monde de la recherche, a souligné par ailleurs le P-DG de Sonelgaz. Conscient de l’apport de ces partenariats aussi bien pour le monde de l’industrie que celui du savoir et l’innovation, M. Bouterfa dira que « ces relations font partie de notre politique qui vise à mettre en place un réseau de compétences nationales pour répondre aux besoins spécifiques du groupe ». Cela permettra, d’une part, d’augmenter la performance de l’entreprise et, d’autre part, de pérenniser  le savoir-faire algérien. Affichant son optimisme quant à la contribution des compétences nationales dans le développement technologique, M. Bouterfa parle d’un nouvel élan de construction d’une industrie nationale autour de ces grands projets.  Pour sa part, M. Mustapha Bessadik, vice-recteur de l’université de Chlef, a indiqué en marge de la cérémonie que l’association du groupe Sonelgaz à un pôle universitaire constitue une belle initiative de coopération concrète entre les deux mondes du savoir et de l’industrie. Pour conclure, M. Bouterfa a insisté sur le rôle des pouvoirs publics dans le financement de ces projets, avançant le chiffre de 250 millions DA qui représente le budget alloué par le groupe pour le développement et la recherche. Pour en revenir à la conception de ce compteur intelligent, il faut savoir que sa mise en œuvre est prévue pour 2013.Une enveloppe de 50 millions DA a déjà été allouée pour la réalisation du système de comptage électrique. Outre sa fonction de comptage, ce compteur intelligent fera passer le client usager à celui de client acteur, faisant partie du système de communication, particulièrement  avec l’introduction des énergies renouvelables. Il  convient de rappeler enfin qu’un système national de compagne d’énergie électrique avait été lancé en 2009.Ce dernier, qui s’appuie sur une multitude de technologies de communication multiréseaux, devra permettre une « bonne gestion », en maîtrisant sa qualification par abonné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *