Espoirs

Le premier point : la visite de José Fernandez,  secrétaire d’Etat adjoint américain pour les affaires économiques et commerciales est un rapprochement algéro-américain qui se fait sur le business. Les Américains sont en grand nombre dans le pétrole, c’est leur dada mais c’est aussi ce qui fait tourner les usines, les centres de R&D et… les voitures. Si l’on regarde de plus près, on verra que José Fernandez dirige le Bureau qui est chargé de superviser le travail sur le commerce international et la politique d’investissement; la finance internationale, le développement et la politique d’endettement. Il supervise aussi les sanctions économiques et la lutte contre le financement du terrorisme, la politique de sécurité internationale de l’énergie. Mais ce n’est pas tout; il gère aussi les politiques internationales de télécommunications et les transports ainsi que le soutien pour les entreprises américaines et le secteur privé étranger. C’est vraiment le Bureau unique pour trouver de l’aide au développement des entreprises algériennes mais aussi du soutien pour l’exportation de produits provenant de sociétés TIC ou start-up algériennes. Le deuxième point est la sortie médiatique de Nouar Harzallah, qui remet en selle l’Eepad après plus de 27 mois d’inactivité. Harzallah sort avec un nouveau concept de l’association du hardware, du software et des services. Somme toute ce qui se fait dans le monde des TIC. Il ne parle plus de « tuyaux », laissant cela à Algérie Télécom, mais parle de « savoir » et de « contenu ».  En effet, le monde Internet s’est mis à jouer un rôle de plus en plus important dans l’industrie de l’information et de l’entertainment en  venant même à modifier la manière de produire mais aussi la manière d’y accéder, donc de consommer. Apple et Steve Jobs en ont fait même sa régénération. Qu’est-ce qui relie les deux points ? Tout les deux y croient et tout les deux veulent la création d’entreprises algériennes qui activeront dans le domaine des TIC pour créer un écosystème fiable et porteur de nouveaux espoirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *