Déjà 25 organisations en ont fait la demande auprès de l’ICANN Les nouveaux gTLD en ligne en 2013

Un nouveau gTLD coûte un peu plus de 180 000 dollars, auxquels s’ajouteront 25 000 dollars de frais de gestion annuels.
Ils seront approuvés par l’organisation internationale fin 2012
C’est depuis le 12 janvier dernier que l’ICANN a commencé à recevoir les dossiers de demandes de nouveau noms de domaine de premier niveau. L’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN) a déjà accepté les demandes de nouveaux domaines génériques de premier niveau (gTLD) et, selon l’instance internationale, « le système d’application fonctionne sans accroc ». « Je peux affirmer fermement qu’une semaine depuis le lancement du processus, le système d’application pour les nouveaux noms de domaine fonctionne comme il se doit », avait déclaré pour la circonstance Rod Beckstrom, président de l’ICANN. « Ceci est le fruit d’une planification minutieuse, un travail acharné et de longues heures consacrées à la préparation pour ce lancement [qui a eu lieu] la semaine dernière », poursuit-il. Le jeudi 12 janvier, l’ICANN avait commencé à accepter les demandes pour de nouveaux « Generic Top-Level Domains », en commençant l’un des plus grands changements dans l’évolution d’Internet. Le nouveau programme, approuvé à la majorité lors d’une réunion des membres de l’ICANN tenue à Singapour le 19 juin 2011,  élargit considérablement les 22 Top-Level Domains actuels (tels que .com, .gov et .net) pour y inclure presque n’importe quel mot ou un nom, sous réserve, bien évidemment, de respecter une charte de nommage dédiée à cet effet. Le plan de nommage permet également, pour la première fois, les scripts de langue non latine comme l’arabe, le chinois ainsi que le cyrillique, qui pourront être utilisés dans un TLD générique. « Je ne pouvais pas être plus heureux », a déclaré Michael Salazar, directeur du programme des nouveaux gTLD. « L’ICANN a passé six années de travail particulièrement dur pour s’assurer de la réussite du programme. » A la date du 19 janvier, il ya 25 organisations qui se sont inscrites avec succès dans le système de demande en ligne TLD. Cependant, ce nombre ne représente pas nécessairement le nombre total de demandes, car chaque entité inscrite peut demander jusqu’à 50 nouveaux gTLD. La date limite pour s’inscrire dans le système de demande de TLD a été avancée au 29 mars au lieu du 12 avril initialement arrêté comme date-butoir. Il y a lieu de savoir que si les requérants ne sont pas enregistrés dans le système à cette date, ils seront incapables de le faire au-delà. L’ICANN publiera une liste des organisations ou des entreprises qui ont souscrit au nouveaux gTLD et pour quel nom de domaine. Jusque-là, l’ICANN ne va pas commenter publiquement toute application spécifique, le nombre total de demandes reçues ou qui a présenté des demandes. Le traitement initial des demandes est prévu pour être achevé à la mi-novembre 2012 et le premier nouveau gTLD devrait être en ligne début 2013. Pour rappel, un nouveau gTLD coûte un peu plus de 180 000 dollars, auxquels s’ajouteront 25 000 dollars de frais de gestion annuels. En réponse à la question de savoir si l’organisme national en charge du « .dz » a eu connaissance de manifestations d’intérêt vis-à-vis des nouveaux gTLD, la directrice de la division réseaux au Cerist, Mme El-Mouahab, avait affirmé que les institutions ou les entreprises « sont libres de demander une nouvelle extension si elles le jugent opportun » dans la mesure où s’agissant de cette catégorie de nommage, « les gestionnaires sont en relation directe avec l’ICANN » pour cette opération.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *