Des campagnes de différents secteurs y sont lancées Les opérateurs de la téléphonie mobile comme intermédiaires

Campagnes de sensibilisation, annonces d’inscription dans différents établissements de formation,  appels à la vigilance, mais aussi à la participation active à  la vie politique du pays sont lancés aux citoyens sur leurs téléphones mobiles. Des recommandations sous forme de SMS envoyés via les réseaux des trois opérateurs de la téléphonie mobile Mobilis, Djezzy et Nedjma qui se sont convertis en de réels partenaires des pouvoirs publics. Ces opérateurs sont ainsi conçus comme intermédiaires incontournables dans le processus de communication entre l’Etat et le peuple. Le derniers SMS reçus par les citoyens sont relatifs à la nécessité de s’inscrire sur les listes électorales et en cas de changement de résidence, les citoyens sont appelés à exiger l’attestation de radiation de l’ancienne commune afin de s’inscrire dans la nouvelle. Il y a également des messages lancés par la direction générale de la sûreté nationale (DGSN) qui recommande plus de prudence sur les routes car les intempéries les ont rendues glissantes et dangereuses. Mais aussi des messages appelant les citoyens à informer les services de sécurité sur la présence d’éventuels terroristes. Avant cela, le ministère de la Formation professionnelle tenait à informer les citoyens quant aux dates d’inscription dans les différentes structures et la possibilité de se rendre sur le site du ministère pour tout complément d’information. Cette nouvelle stratégie de communication adoptée par les autorités permet de toucher quasiment la totalité de la population sachant que le nombre d’abonnés à la téléphonie mobile a atteint 35,2 millions d’Algériens, selon les dernières statistiques annoncées par l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT). Ce chiffre correspond à 95% de la population. L’implication des trois opérateurs garantit que les messages arrivent certainement aux destinataires. Auparavant, les pouvoirs publics se contentaient de lancer des messages via les chaînes de télévision et de radio, ainsi qu’à travers la presse écrite. Mais avec l’engouement affiché par les Algériens aux chaînes de télévision étrangères, il n’est pas sûr d’atteindre toute la population ciblée à travers les campagnes en question. Et puis, lorsqu’il reçoit un texto, le citoyen le lit automatiquement et est donc informé, contrairement à la télévision où on peut « zapper » la campagne de sensibilisation ou d’information. Le résultat est ainsi sûr d’être acquis grâce à la méthode SMS. C’est dire que la téléphonie mobile n’a pas seulement révolutionné les contacts entre citoyens, mais a aussi eu un apport considérable à la communication officielle…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *