lobbying

Tout joyeux d’aller au MWC 2012 pour voir et toucher du doigt ce que l’on nous dit, à savoir un Internet à haut et même très haut débit ! Dans les forums de discussion, on parle d’Internet au café, à la maison, au bureau et même dans la rue. Il n’en est rien. Pas dans les cafés, ou du moins à Barcelone, ni dans les restos et encore moins dans la rue. L’explication que nous donne un journaliste espagnol que nous avons rencontré au MWC est celle-là : « Tout est fait pour bloquer ou ralentir le Wi-Fi car c’est un pactole que veulent prendre le opérateurs mobiles ». Il nous le dit d’une traite. A partir de ce moment, la lumière jaillit. Et si c’était cela ! Alors que chez nous, Internet, même s’il n’est pas dans les hotspots Wi-Fi, existe bel et bien dans le filaire et le Wimax. Avec un petit débit mais il existe bien. On peut au moins lire ses e-mails. La question qui se pose d’elle-même est la suivante : est-ce que la future 3G va enterrer définitivement l’internet que l’on connaît pour passer à un internet certes mobile mais à quel prix ? Car il ne faut pas l’oublier, la puissance du lobbying des opérateurs télécoms mobiles est énorme. Entretemps, Mozilla va piocher dans  l’écosystème de Google et Brendan Eich explique que Mozilla va travailler avec des opérateurs comme AT&T, Vodafone, Deutsche Telekom, NTT DoCoMo qui n’aiment pas la politique d’Apple ni celle de Google.
 
 
[issuu width=420 height=315 backgroundColor=%23222222 documentId=120331105526-8eeb68e9044845e79bf6ea17e8086fbd name=name904484 username=itmag unit=px id=a4059ce1-9dc3-6d43-dfa9-d35edca23d78 v=2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *