L’Algérie réclame 1,3 milliard de dollars à Djezzy

La Cour d’Alger a statué sur l’affaire de la violation par Djezzy des règles de changes et de transfert d’argent en réclamant à l’opérateur 99 milliards de dinars (1,3 milliards de dollars) et en requérant une peine à l‘encontre d’un haut responsable de la compagnie contre lequel une plainte avait été déposée en ce sens; c’était en 2010. Orascom Telecom Algérie a décidé de faire appel de cette décision et compte introduire un recours auprès de la justice afin de suspendre le jugement. Aussi bien VimpelCom qu’OTA ont commenté l’affaire en affirmant que «  la direction d’OTA a agi de bonne foi et en conformité avec la loi ». VimpelCom affirme tenir compte de cette évolution ainsi que de toutes les options et l’éventuel impact de ce jugement devant le tribunal de première instance sur ses négociations avec le gouvernement algérien pour le prix de vente d’une participation de 51% dans OTA qu’une source non autorisée au ministère des Finances estime à 6 milliards de dollars, selon Reuters qui rapporte ce chiffre. Pour rappel, le groupe russe Vimpelcom a déboursé en 2011 plus de 6 milliards de dollars pour prendre 51,7% d’Orascom Telecom Holding (OTH), qui, à son tour, détient 96,81% d’OT Algérie, le reste est détenu par Cevital. Le 9 janvier 2012, VimpelCom et le ministère des Finances avaient annoncé avoir conclu un protocole non contraignant d’entente visant à explorer la vente éventuelle à l’Etat algérien par OTH d’une participation dans OTA. Celle-ci est finalement de 51%, en droite ligne de la loi sur les investissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *