20 ans

Et si la solution était de consommer ? C’est ce qui ressort de la dernière Foire aux voitures qui a drainé un nombre considérable de citoyen et l’on apprend que ces derniers ne sont pas venus uniquement pour se rincer les yeux mais qu’il y avait des chaînes énormes pour acheter une voiture. Cela peut être dû à un transport public des plus archaïques mais cela n’explique pas tout. L’Algérien a envie de consommer surtout avec les dernières augmentations qui ont permis aux familles d’aller acheter une voiture. Mais avant d’aller à la foire, beaucoup sont passés par la phase Internet. Presque toutes les personnes que nous avons interrogées nous disent que « nous avons vu la voiture sur Internet et ensuite dans les showrooms ». La question qui peut se poser d’elle-même : pourquoi les distributeurs et autres vendeurs de voitures n’ont pas mis en place des commandes de voitures online ?  Il n’y a aucune réponse sauf celle de Newel Benkritly qui dit que « la loi n’est pas suffisante pour le e-commerce ». Comme si le e-commerce était autre chose que le commerce. D’autre nous disent qu’Internet leur a permis d’affiner leur demande et de mieux comprendre ce qu’ils vont acheter.  Et dire que l’Internet en Algérie est lent et laborieux même s’il est disponible depuis 1992, soit au moins depuis 20 ans. Entre-temps, certes, il a baissé de tarif mais il n’est pas devenu un « bon » Internet qui est utilisé partout et par tous. Il reste des zones blanches, presque toutes les nouvelles cités qui se construisent. Au même moment, il y a un changement au sein d’Algérie Télécom et la 3G, nous dit-on, va venir sur nos mobiles qu’il va falloir changer pour qu’ils deviennent « smart ». Alors consommons mais essayons de consommer local.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *