Un groupe de travail a été installé dans le domaine des TIC La Malaisie comme modèle de coopération

Sur l’ordre du jour, M. Baït a fait savoir que celui-ci s’articule autour de trois volets, à savoir l’e-gov, l’innovation et la cybersécurité
Dimanche dernier à Alger avait eu lieu la première réunion du groupe de travail mixte algéro-malaisien sur les technologies de l’information et de la communication (TIC). Cette réunion dont les travaux s’étaient étalés sur trois jours a été coprésidée par M. Mohamed Baït, secrétaire général du ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, et Khatijah Benti Mohamad Yusoff, secrétaire générale-adjointe du ministère malaisien de la Science, de la Technologie et de l’innovation. Les travaux  avaient porté sur « l’évaluation de l’accord de partenariat bilatéral dans le domaine des technologies de l’information et de la communication signée à Alger par les deux pays en août 2003 ». Cette coopération «  permettra de bénéficier de l’expertise de ce pays qui connaît une grande avancée dans le domaine des TIC ». Lors de son allocation, Mme Yusoff, qui a tenu à se féliciter  de ce partenariat entre les deux pays, a souligné que l’objectif de leur présence  en Algérie est de manifester leur volonté de renforcer leur coopération entre les deux pays dont les relations ne datent pas d’hier. Pour sa part, M. Baït a précisé qu’en vertu de cette coopération,  notre  pays bénéficiera de l’expérience  malaisienne qui a connu une avancée dans le domine des TIC. Pour garantir la mise en œuvre de cette convention signée en 2003, les deux  parties superviseront un comité de coopération TIC, qui décidera des ordres du jour spécifiques à suivre. Sur l’ordre du jour, M. Baït a fait savoir que celui-ci s’articule autour de trois volets, à savoir l’e-gov, l’innovation et la cybersécurité. Il faut savoir que la Malaisie est l’un des principaux exportateurs de semi-conducteurs et de produits électroniques. Et pour faire du pays un leader dans la production et l’exportation de produits de haute technologie, le gouvernement malaisien s’était penché sur le développement de logiciels. Concernant les télécoms, le taux de pénétration de la téléphonie mobile  a atteint quasiment 100% en mai 2009, soit 28 millions d’abonnés. La croissance du marché a été principalement portée sur les offres d’accès Broadband utilisant les réseaux 3G/3,5G+. Quant à la téléphonie fixe, ce segment est dominé par l’opérateur historique Telecom Malaysia (TM), qui détient plus de 90% de parts de marché. Mais le taux de pénétration reste toujours faible à seulement de 25 %. S’agissant des services Internet, le gouvernement malaisien à largement investi dans les infrastructures et dans la création du MSC (MultiMedia Super Corridor), ce qui a accentué la compétitivité du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *