Les Routeurs 3G et Wi-Fi interdits aux JO de Londres

Après l’interdiction de diffuser des photos ou des vidéos prises lors des Jeux Olympiques de Londres sur le Web en générale et les réseaux sociaux en particulier, les organisateurs s’attaquent aux routeurs. En effet, les organisateurs des JO viennent d’interdire à quiconque  d’entrer dans les stades ou les salles de compétition avec des talkies-walkies, des scanners mais surtout des routeurs points d’accès 3G/Wi-Fi.
Ces appareils sont bien pratiques pour connecter en mobilité son PC portable en 3G lorsque il n’y pas de réseau Wi-Fi disponible. Et pour que les choses soient bien claires, les organisateurs précisent qu’ils ne disposent pas de lieu pour stocker les appareils qui seraient saisis lors des contrôles. Traduction, si un spectateur voit son routeur saisi, il n’aura aucune chance de le récupérer.
Cette interdiction est-elle motivée par des questions de sécurité ? Possible. Il s’agit surtout de protéger le fournisseur Wi-Fi ‘officiel’ qu’est BT (British Telecom). Ce dernier est le seul habilité à offrir un réseau sans fil. Il a installé 1500 hotspots sur les lieux de la compétition avec un accès bien sûr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *