L’Afrique consommera 6.000 gigabit en 2018.

Selon un document de la quatrième Conférence des ministres africains des communications  qui s’est tenu à Khartoum, « la demande, environ 300 gigabits par seconde en 2009, devrait atteindre 6.000 gigabits par seconde d’ici 2018 » montrant par là que la demande est en net croissance. De plus, les usagers d’internet en Afrique représentent 14% de la population africaine mais dans certaines parties du continent, ce chiffre atteint les 30%, a declaré à la réunion Aida Opoku-Mensah, de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique. Enfin, concernant le nom de demande .africa, l’UA a fait une demande internationale pour pouvoir  l’utiliser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *