L’algorithme qui inquiète les cryptographes

Clé de voûte de toute « société de l’information », la confidentialité de celle-ci est la mission de la cryptographie. Née dans le sillage de l’informatique, cette dernière peut être vue comme un perpétuel jeu du chat et de la souris entre, d’un côté, des problèmes mathématiques toujours plus difficiles à résoudre (le « verrou » protégeant l’information) et, de l’autre, des machines toujours plus puissantes dotées d’algorithmes toujours plus sophistiqués (la « clef » ouvrant ce verrou, c’est-à-dire résolvant ce problème mathématique). Or une découverte récente, due à des chercheurs français et publiée sur le site de l’International Association of Cryptologic Research, est venue modifier ce rapport de forces et bousculer la communauté des cryptologues. Ces chercheurs du CNRS, de l’Inria et de l’UPMC ont résolu le problème mathématique dit du « logarithme discret », considéré comme un des « graals » de la théorie algorithmique des nombres. Ils ont en effet conçu un algorithme plus simple que tous ceux disponibles sur le marché pour venir à bout de ce problème extrêmement difficile. Ce qui signifie que sa résolution est désormais à la portée des calculateurs actuels : un puissant verrou a sauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *