Edito #346: Cloud

Cloud par çi. Cloud par là. Les opérateurs télécom mobiles se mettent à vendre du Cloud. La nature a horreur du vide et il y a un énorme vide. Pas d’hébergeur. Pas de Cloud. Alors les opérateurs télécom mobiles se sont dit pourquoi pas? Avec leurs statistiques, leur BI et leurs analyses pour uniquement eux et l’Arpt,  ils savent que la voix est en déclin et ils veulent qu’une bonne part de leur chiffre d’affaire soit sous forme de service hors telephonie. Pour l’abonné, le cloud est un disque dur dans les nuages.  En effet, selon le cabinet IDC, au cours des cinq prochaines années, les dépenses en matière de cloud computing vont croître que ce soit dans le cloud public ou dans le cloud privé. De plus, IDC met l’accent sur l’impact de ces investissements dans le cloud pour le secteur du stockage. Et ce sont des gros chiffres que prédit IDC. En 2015, les dépenses combinées pour le stockage en cloud public ou en cloud  privé seront de 22,6 milliards de dollars pour le monde entier. Et les opérateurs télécom mobiles opérant en Algérie veulent une part de cela mais cela bloque en même temps tout investissement dans le Cloud car les opérateurs télécoms mobiles sont des géants. Chacun d’eux est estimé à plus de 5 à 6 milliards de dollars. A eux trois, leur valorisation serait de plus de 20 milliards de dollars, donc leur lobbying est immense. De plus, En 2014, plus de 9 milliards d’objets sont connectés. Dans 10 ans, leur nombre devrait atteindre le milliard ! Bien sur que le Cloud ous permet d’être complètement indépendant des contraintes logistiques que vous pouvez rencontrer à l’initialisation de votre projet, et que vous pourrez rencontrer au fur et à mesure de son avancée. Il n’est plus nécessaire de rechercher des ressources disponibles au sein de votre entourage ou de votre service IT. Vous êtes maître de votre environnement de développement et une fois déployé dans le Cloud, vous pouvez y accéder depuis n’importe où. Vous n’avez besoin de vous concentrer sur les problématiques matérielles, uniquement sur la création de votre projet ou de votre application. Entretemps, les manifestants de Hongkong communiquent en bluetooth en utilisant l’application FireChat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *