Métro d’Alger: l'ultime conquête des opérateurs de téléphonie mobile

Amar Ghoul, ministre des transports, a annoncé récemment que les trois opérateurs de téléphonie mobile (Mobilis ATM, Djezzy et Nedjma-Ooridoo) procéderaient aux travaux nécessaires pour permettre aux usagers d’utiliser leur téléphone sur toute la ligne en exploitation du métro d’Alger. Rappelons que l’ Entreprise du Métro d’Alger (EMA) avait signé des conventions avec les trois opérateurs pour offrir l’accès à la téléphonie mobile aux usagers du métro, «dès le deuxième trimestre 2014», et pouvoir ainsi émettre et recevoir des appels sur leurs téléphones portables. Des travaux d’installation d’antennes-relais au niveau des stations et des tunnels de métro d’Alger sont nécessaires à cet effet. Ainsi après l’achèvement de cette phase, les usagers de la ligne du métro qui s’étend actuellement de Haï El-Badr à la Grande Poste sur 9,5 kilomètres km, pourront effectuer des appels téléphoniques dans toutes les stations et les rames. Dans le souci de répondre aux attentes d’une partie de sa clientèle et rendre les transports en commun aussi attractifs que les modes de déplacements concurrents, le Métro d’Alger ne peut ignorer le succès grandissant de la téléphonie mobile qui constitue un véritable phénomène de société. Le parc algérien aujourd’hui de presque 36 millions d’abonnés a connu au cours des dernières années une progression. Le téléphone mobile est devenu presque banal et donne le don d’ubiquité : peu importe l’endroit ou on se trouve, nous sommes joignables par nos proches et nos contacts professionnels. Mais jusqu’à présent, il a été utilisé qu’à l’air libre (bus, tramway, train).  Le Métro d’Alger pourra à moyen terme devenir un moyen de développement des opérateurs qui sont dans une recherche perpétuelle de relais de croissance surtout que la compétition est plus que jamais serré entre eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *