Covid-19 : Consulter un médecin en ligne désormais possible en Algérie

La situation mondiale liée à l’évolution de la pandémie du coronavirus (Covid-19) fait que l’Algérie se trouve dans une phase où ses besoins en matière de santé se font de plus en plus importants et c’est dans ce contexte que plusieurs startups et médecins algériens se sont mobilisés pour développer des solutions numériques ou lancer des initiatives en ligne ayant pour but de contribuer à la lutte contre la propagation de cette pandémie.

Doctor or physician writing diagnosis and giving a medical prescription to female Patient

Cette situation qui impacte ainsi l’Algérie, dont la population est en confinement totale (wilaya de Blida) et partiel (dans l’ensemble des autres wilayas), a incité notamment des startups à développer des services de téléconsultation médicale en ligne, une première en Algérie.
Ces initiatives visent essentiellement à contribuer à limiter les déplacements dans les cabinets médicaux et établissements hospitaliers et surtout d’éviter de se retrouver dans des salles d’attente où la distanciation sociale ne serait pas appliquée.

Etabib.dz, nouveau service de téléconsultation médicale  

A cet égard, un nouveau service de téléconsultation médicale, etabib.dz, permettant au citoyen algérien de consulter gratuitement un médecin par un appel vidéo en ligne, vient d’être lancé dans le but de limiter la propagation du Covid-19, annonce Dr Nabil Mostefa, qui dirige cette startup, abritée au sein du parc technologique de Sidi Abdellah d’Alger.
Initiée par la startup « Ibn-Hamza », spécialisée dans la e-Santé, etabib.dz est une plateforme permettant au citoyen de « bénéficier de consultations médicales à distance, gratuites, et sans contraintes liées au déplacement », indique Dr Mostefa Nabil, qui dirige cette startup, ajoutant que les téléconsultations sont assurées par des médecins bénévoles dans différentes spécialités.
Ce nouveau service vise à améliorer la prise en charge des citoyens par des professionnels de la santé dans le respect des standards internationaux.
« La plateforme est composée d’un ensemble de logiciels et d’applications médicales spécialisées, utilisées par les professionnels de la santé et regroupées dans un magasin dédié e-TabibStore dont le but est de faciliter et de sécuriser leur travail », note la même source.
Le lancement de ce nouveau service etabib.dz a nécessité la contribution de plusieurs institutions, notamment l’Agence nationale du développement des parcs technologiques (ANPT) pour le déploiement rapide de la solution, Algérie Télécom pour le haut débit internet, l’entreprise chinoise Huawei, spécialisée dans les nouvelles technologies, et l’entreprise Fortinet Algérie, pour sécuriser l’environnement technique ainsi que les données médicales.

« Dawini dz », une application de consultation médicale en ligne

Une autre initiative similaire a été lancée par la SARL MediaStartup. Il s’agit de l’application « dawini dz » (soigne-moi), qui associe le domaine médical à celui de la technologie. L’application offre des informations fiables, utiles ainsi qu’un service de qualité pour répondre de la manière la plus efficace aux besoins des utilisateurs. Parmi les services, figure notamment celui de la téléconsultation médicale en ligne dédiée à la lutte contre le coronavirus. Ce service, gratuit, permet aux utilisateurs de dawini de solliciter une consultation pour symptômes de Covid-19 spécifiquement. Dans ce cas, un questionnaire médical permettra de détecter rapidement les cas potentiels de cette pandémie. Dans le cas où un patient est fortement suspecté d’être positif au coronavirus, le médecin de la plateforme active un processus de suivi. Celui-ci oriente le patient vers un établissement hospitalier le plus proche tout en le conseillant sur la manière de respecter les consignes de distanciation. Dawini  mobilise plusieurs médecins, toutes spécialités confondues, et les équipes support à n’importe quel moment de la journée, selon leurs disponibilités. Ceci vient s’ajouter au système classique de rotation par astreintes (les médecins se relaient 24h/24 et 7j/7 sur la plateforme).

Une équipe médicale de Tizi-Ouzou lance la téléconsultation à distance

Une autre initiative a été, quant à elle, lancée par des médecins du CHU de Tizi-Ouzou permettant aux citoyens la consultation médicale par téléphone ou visioconférence (24h/24) afin d’identifier les cas suspects ou contaminés dans la wilaya et d’accélérer ainsi leur prise en charge médicale.
Les citoyens peuvent appeler, gratuitement, un médecin via l’application Viber au 0556596337 pour des consultations en visioconférences et par Mail via l’adresse électronique .
Le médecin pourra ainsi questionner les patients qui présentent des symptômes pouvant être associés au coronavirus tout en leur évitant de se déplacer jusqu’à l’hôpital réduisant ainsi les dangers d’une contamination massive à cause de leur mise en contact avec d’autres concitoyens. Toute personne « atteinte ou potentiellement infectée par le coronavirus » peut demander une consultation médicale en ligne.

Toute personne, selon un spécialiste, inquiète de son état de santé présentant notamment une toux sèche et de la fièvre pourra prendre contact avec ces médecins. « Comme lors d’une consultation en face-à-face, le praticien va vous questionner en ligne, via l’application Viber qui dispose d’appels audio ou vidéo. Il vous demandera votre parcours médical (maladie chronique…), vous allez lui décrire de façon précise vos symptômes, ce qui lui permettra de poser un diagnostic.
Si vous êtes diagnostiqué avec une forme bénigne, vous resterez chez vous, à l’isolement, et vous allez guérir spontanément. Si vous vivez avec des proches, vous porterez un masque pour éviter de projeter des gouttelettes en toussant sans oublier d’adopter les gestes barrières. Si le médecin soupçonne une forme sévère du coronavirus, il vous redirigera vers un établissement de santé le plus proche traitant de cette maladie.

Ces consultations gratuites proposées par les médecins du CHU de Tizi-Ouzou peuvent rassurer les algériens et leur permettront de trouver des réponses à leurs lancinantes questions sans céder à la panique généralisée.
Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a salué, via un Tweet, l’initiative de l’équipe médicale du CHU de Tizi Ouzou, en matière de détection d’infection au Covid-19. « Ravi de l’initiative de l’équipe médicale du CHU de Tizi-Ouzou, qui a mis en place un système de consultations médicales à distance (visioconférence) pour détecter les cas de coronavirus. Un service qui mérite le respect et l’encouragement, et que j’espère être un exemple à suivre pour alléger la pression des hôpitaux … », Tweet le chef de l’Etat.

A Oran, plusieurs médecins rejoignent un réseau de téléconsultation

A Oran, plusieurs médecins, toutes spécialités confondues, ont manifesté leur volonté et disponibilité à effectuer des consultations à distance, via téléphone ou internet, quelques heures seulement après le lancement d’un appel pour rejoindre un réseau de télémédecine, a-t-on indiqué auprès des initiateurs de ce réseau.
« En quelque heures seulement, plus de 120 médecins d’Oran, d’autres régions du pays et même de l’étranger se sont manifestés suite à un appel lancé sur les réseaux sociaux », a affirmé le président de l’Observatoire du handicap, de la réadaptation et de l’éthique en santé (OHRES), le Pr Khaled Layadi, également chef de service de médecine physique et de réadaptation fonctionnelle au CHU d’Oran.

«Des médecins des différentes régions du pays, et même de l’étranger, sont prêts à conseiller et orienter par téléphone ou internet, des personnes qui en ont besoin », a souligné le Pr Layadi, ajoutant qu’une page sur Facebook sera réservée pour publier les coordonnées de ces médecins.
Même si l’action a été lancée depuis Oran, ce réseau est profitable à toutes les régions étant donné que la consultation se fait à distance. Des spécialistes de différents horizons ont déjà rejoint le réseau, qui demeure ouvert pour tout médecin qui souhaite porter sa contribution pour venir en aide aux malades dans cette conjoncture particulière.
A Oran, à cause du coronavirus, les établissements hospitaliers n’ont gardé que les soins les plus urgents, et les médecins privés ont, pour une grande partie, fermé leurs cabinets.
Ce réseau se veut ainsi une alternative, à titre de solidarité, pour orienter et conseiller des patients qui ne peuvent pas être pris en charge au niveau des établissements hospitaliers.

Cabinets médicaux : téléconsultation assurées 24h/24

Les médecins libéraux « continueront à s’acquitter de leurs missions dans cette conjoncture difficile » et effectueront, en sus, des téléconsultations en ligne et par téléphone, a affirmé le président de l’Association des internistes libéraux algériens (AILA), Dr Younes Moualek. Afin d’assurer la continuité du service, ce corps médical a mis à la disposition des citoyens tous les moyens qui leur permettent de contacter les médecins via les réseaux sociaux et par téléphone portable, a précisé Dr Moualek, ajoutant que l’AILA avait aussi donné des instructions aux médecins sur la procédure à suivre lors de l’examen des patients selon les cas.
De son côté, Dr Mustapha Benbraham, président du Syndicat national des médecins libéraux, a indiqué que ce corps « reste au service des citoyens » qui ont à leur disposition les numéros de téléphone du médecin dans chaque région pouvant assurer des téléconsultations et des consultations à la demande 24h/24.

Un service « Allô docteur » dédié aux habitants de Gué de Constantine (Alger)

Un nouveau service « Allô Docteur » de téléconsultation médicale a été lancé, quant à lui, dans la commune de Gué de Constantine (Alger), a annoncé le président de l’Assemblée populaire communale de cette commune. Ce service permet aux habitants de cette collectivité de bénéficier de téléconsultations, et atténuer ainsi la pression que subissent les hôpitaux suite à la propagation du nouveau coronavirus.
Il s’agit d’un service crée par un groupe de médecins et d’infirmiers résidant à Gué de Constantine  dans le cadre de la cellule de crise installée au niveau local. « Allô docteur » a déjà reçu ses premiers appels téléphoniques lors desquels des conseils et orientations ont été donnés aux malades, a déclaré M. Khelil Djelal qui présentait le bilan d’action de son administration locale dans le cadre du plan de lutte contre la propagation du nouveau coronavirus.
Cette cellule compte des médecins, toutes spécialités confondues, et d’infirmiers bénévoles résidant dans la commune de Gué de Constantine, a précisé le responsable, se félicitant que des ambulances ont été mises à leur disposition pour transférer d’éventuels malades habitant la commune vers les polycliniques, ce qui permet de réduire la pression sur les grands hôpitaux.
De son côté, le chargé de communication au sein de la Commission de la santé, a affirmé que le service « Allô Docteur » est destiné essentiellement aux malades diabétiques, asthmatiques, hypertendus, et tend à prendre en charge les problèmes de santé auxquels les citoyens pourraient être exposés, pendant le confinement décrété par les pouvoirs publics.
Le but des personnes en charge de ce service n’est pas de donner des prescriptions médicales, mais de contribuer à l’orientation, à l’intervention à domicile, au transport sanitaire et à l’apaisement des peurs et angoisses qui saisissent les citoyens en raison de la pandémie du Covid-19. Pour cette opération, première du genre dans la wilaya d’Alger, trois numéros de téléphone ont été mis à disposition, dont un pour les  renseignements : 0792990571, et deux autres pour les urgences : 0782030168 et 0776737904, opérationnels pendant les heures de confinement seulement, lit-on sur leur page Facebook.

Yassir lance un service de téléconsultation médicale

Yassir, le célèbre service de transport qu’on peut utiliser avec son smartphone n’importe où et n’importe quand, a également lancé son service de téléconsultation médicale sur son site internet et via son application mobile.
Il a ainsi mis en place un outil simple pour s’informer sur l’évolution du Covid-19 au Maghreb et une plateforme de téléconsultation où le citoyen peut désormais faire ses consultations en ligne.
« Face à l’épidémie de Covid-19 et en collaboration avec une communauté de médecins volontaires, Yassir met à votre disposition des spécialistes qui répondront à toutes vos questions ou doutes en ligne, cela dans le but de désengorger les hôpitaux et les cabinets qui représentent un milieu favorable à la propagation du virus », lit-on sur le site de cet opérateur.
Dans ce sens, un nombre important de médecins avec leurs coordonnées sont mis en ligne sur le site et l’application de cette entreprise.
Un appel est lancé aux médecins volontaires pour enrichir encore plus la liste publiée sur ce site. « Afin de faire face à l’afflux au standard des urgences et lutter ensemble contre le COVID-19, un appel est lancé aux médecins libéraux, aux étudiants et aux praticiens retraités pour qu’ils viennent prêter main forte à travers une plateforme afin de répondre en ligne aux besoins, doutes ou interrogations de nos concitoyens », ajoute-t-on.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *