L’iPhone 16 promet une révolution IA grâce à la puce M2 Ultra : voici ce qu’il faut savoir

L’iPhone 16 promet une révolution IA grâce à la puce M2 Ultra : voici ce qu’il faut savoir

Cette année pourrait marquer un tournant significatif pour l’iPhone, avec une focalisation accrue sur l’intelligence artificielle. Selon les rumeurs, l’iPhone 16 ne se contenterait pas d’offrir une panoplie de fonctionnalités alimentées par l’IA ; iOS 18 mettrait également un point d’honneur sur cette technologie. D’après un nouveau rapport, Apple envisage d’utiliser la puce M2 Ultra pour booster ces capacités.

Des informations antérieures laissaient entendre qu’Apple privilégierait l’IA intégrée, avec la puce Apple A17 Pro gérant tout en autonomie, sans nécessiter de transfert de données vers un serveur externe. Toutefois, un rapport récent de Mark Gurman pour Bloomberg révèle une stratégie différente. Certaines des nouvelles fonctionnalités IA nécessiteraient un traitement via des serveurs externes, avec l’aide de la puce M2 Ultra.

Gurman indique qu’Apple utiliserait des puces haut de gamme, semblables à celles conçues pour les Mac, dans des serveurs destinés au cloud computing. Ces serveurs seraient alors capables de « traiter les tâches d’IA les plus avancées prévues pour les appareils Apple ». La première version de ces serveurs utiliserait la M2 Ultra, déjà employée dans le Mac Pro et le Mac Studio, tandis qu’une version future pourrait être équipée de la toute nouvelle puce orientée IA, la M4.

D’autres fonctionnalités seraient également traitées directement sur les iPhone, iPad et Mac. Gurman suppose que les « tâches d’IA simples », telles que la synthèse de notifications ou de messages, pourraient être exécutées localement, tandis que les tâches plus complexes nécessiteraient l’utilisation du cloud.

Il évoque la génération d’images, la synthèse d’articles de presse longs et la création de « réponses détaillées dans les emails » comme exemples de tâches requérant le cloud. De même, une amélioration de Siri grâce à l’IA nécessiterait probablement une connexion au cloud.

Jusqu’à présent, toutes les rumeurs affirmaient qu’Apple mettait l’accent sur l’IA intégrée pour des raisons de confidentialité. Les données ne peuvent être interceptées ou accédées de manière inappropriée si elles restent sur votre téléphone ou ordinateur. Considérant que Apple prône une philosophie basée sur la confidentialité depuis plusieurs années, un système d’IA basé sur le serveur semble aller à l’encontre de ces principes.

Des sources affirment qu’Apple travaille sur un projet de serveur, avec des composants conçus pour garantir la confidentialité des utilisateurs, sous le nom de code ADC ou Apple Chips in Data Centers. Bien que de nombreux détails restent inconnus, cela impliquerait une approche appelée Secure Enclave, capable d’isoler les données en cas de violation. Apple compterait également sur ses propres centres de données dans un premier temps, bien que cette capacité devrait être renforcée par des installations tierces à l’avenir.